iNTRODUCTION

 

L’Athénée Royal Verdi, c’est...

6 sites différents répartis sur Verviers et Pepinster

un enseignement maternel, primaire, secondaire général, technique et professionnel

1500 élèves

un encadrement de qualité :
        40 instituteurs, 180 professeurs, des surveillants éducateurs,
        50 membres du personnel administratif et ouvrier
        et une équipe de direction

C’est une école dans laquelle la vie associative et les voyages scolaires sont importants: voyages culturels, voyage de la mémoire, stage de ski, voyage rhétos, échanges interculturels (échanges d’étudiants entre pays), compétitions sportives interscolaires, représentation de l’école à divers salons (SIEP, Salon de l’éducation, …) et journées didactiques ("Roulez jeunesse", information PMS, …) font partie du calendrier scolaire.



1. Des projets concrétisés

 

Participation au Cercle de la Réussite

Le Cercle de la Réussite a été conçu en 1989 comme un outil de promotion de la réussite scolaire. Il vise à favoriser les initiatives d'un partenariat local, par une mise en valeur et en commun des diverses responsabilités partagées par les acteurs de l'éducation. C'est un groupe de dialogue, d'analyse et d'action qui rassemble un maximum de partenaires: enseignants et éducateurs, élèves, parents, chef d'établissement, membres du CPMS et du personnel ouvrier, personnes extérieures (animateurs sportifs ou culturels, médiateurs...). Il se réunit régulièrement pour choisir une situation-problème collective dans la vie de l'école (par exemple: le manque de respect, la violence,....), pour l'analyser et y apporter des solutions, avec l'aide de toute la communauté éducative.


Mise en place de l'immersion anglais

- Dans le fondamental Verdi à Verviers dès la troisième maternelle (depuis 2014).
- Dans le secondaire à Pepinster dès la première année commune (actuellement jusqu'en troisième).
- Dans le secondaire à Verviers dès la première année commune (actuellement jusqu'en quatrième).


Mise en place du projet dyslexie

Ce projet est destiné à aider les élèves qui éprouvent des difficultés d'apprentissage. En effet, des études récentes ont démontré qu'une bonne connaissance de la morphologie (la capacité à décomposer un mot en plusieurs unités de sens, par exemple : remettre = re + mettre = mettre une deuxième fois) permet aux personnes dyslexiques ou mauvaises lectrices de surmonter certaines de leurs difficultés. Elle permet notamment d'améliorer la précision et la vitesse de lecture, d'augmenter le vocabulaire connu, d'améliorer les performances orthographiques et de faciliter la compréhension de mots et de textes écrits. Dans le cadre de cette découverte, un logiciel informatique a été publié : MORPHOREM. C'est ce logiciel qui est utilisé. Ce travail est réalisé en collaboration avec l'Université de Liège. 


Pédagogie inversée en mathématiques

Depuis octobre 2014, certains cours de mathématiques de 2ème année sont gérés par internet selon la pédagogie inversée. L' axe fort du projet n'est pas le cours en lui-même mais bien la réponse à toutes les questions relatives aux portions de matière moins bien assimilées. L' objectif principal est de supprimer les zones d'ombre que peut contenir une matière et de le faire selon les besoins de chacun. Des smartphones, des tablettes et des tableaux interactifs sont utilisés. Ce système permet à chacun de s'auto-évaluer. Avec ce projet de pédagogie inversée, notre établissement fait partie du plan "écoles numériques" lancé en avril 2014 par le gouvernement de la Région Wallonne.


Participation de l'école fondamentale de Piqueray au projet Comenius

Le partenariat Coménius rassemblant 9 établissements scolaires de l’enseignement fondamental issus de 7 pays européens (Belgique francophone et néerlandophone, Bulgarie, Espagne, France métropolitaine et d’outre-mer (Guadeloupe), Italie, Lituanie et Turquie) a permis de mettre sur le devant de la scène un patrimoine oublié : « Les jeux traditionnels, les légendes et les traditions populaires. ».
Ce projet répondait aux objectifs de notre projet pédagogique en développant le respect, la tolérance, la confiance et l’estime de soi chez les enfants.
Il a donné aux enseignants l’occasion d’enrichir leurs connaissances professionnelles en découvrant le système éducatif et les programmes en vigueur chez les partenaires et comment y intégrer les enfants à besoins spécifiques.



Participation des sixièmes TQ Commercial au projet Erasmus

Au début de la 6ème année, des élèves du secondaire de Verviers seront sélectionnés et auront la possibilité d'effectuer leurs 3 semaines de stage à l'étranger, à Malte, cette année. Ces stages seront précédés d'une semaine de cours de langue intensifs. La sélection pour participer à ce projet s'effectuera sur base du comportement de l'élève et de ses résultats aux examens de décembre. Les élèves sélectionnés seront dans l'obligation d'effectuer leurs stages à l'étranger, tandis que les autres seront dans l'obligation de les prester dans des entreprises de notre région.
L' endroit de stage devra, dans tous les cas, être validé par la(e) titulaire de l'année
.


Projet "entreprise d'entraînement pédagogique" (E.E.P.)

Cette année, notre école, l'Athénée Royal Verdi, implantation de Pepinster, s'implique dans un projet d' E.E.P. (entreprise d'entraînement pédagogique). Il s'agit pour les étudiants de créer, gérer et faire prospérer une entreprise virtuelle. C'est une bonne application de pédagogie active qui fournit aux élèves l'occasion de se mettre dans une situation aussi réelle que possible. Nos section de technicien(ne) de bureau s'intègrent parfaitement au projet puisque la plupart de leurs cours concernent le travail de bureau.

Notre entreprise d'entraînement pédagogique nous permettra :
- de collaborer avec d'autres écoles au niveau belge et européen
- d'échanger des exprériences et de bonnes pratiques en français et en langues
- de stimuler l'esprit d'entreprendre dans une région très touchée par les derniers événements de fermetures d'entreprises
- de privilégier la mise à disposition d'un outil informatique performant pour que chaque élève puisse exercer ses compétences et se rapprocher de la demande du monde professionnel

A l'avenir, l'expérience pourra être élargie à deux autres sections de l'Athénée Royal Verdi : la 7ème gestion et les technicien(ne)s comptables et commerciaux.




2. Historique

 

En octobre 2015, notre école a fêté ses 150 ans d'existence.

L’Ecole moyenne de la Ville de Verviers de 1865 à 1881

Le 9 octobre 1865, Verviers se dote d'une Ecole moyenne pour jeunes filles. C’est la concrétisation d’une démarche d’émancipation de la femme. Le nouvel établissement connait à l’époque beaucoup de critiques émanant des milieux catholiques qui voient cette école non-confessionnelle comme le futur asile de la libre pensée. Malgré cela, le Collège Echevinal de Verviers se prononce pour sa création.

Ses locaux se situaient au départ rue Xhavée où se trouve l’actuel conservatoire. Vu le nombre croissant d’élèves, il a fallu changer d’emplacement : la ville acquiert donc 2000 mètres carrés de terrain dans la rue des Ecoles qui abrite désormais l’école primaire et l’école moyenne.

A l’époque, le programme comportait trois années d’études après l’enseignement primaire, avec des cours spécialisés pour les filles (couture, cuisine) car elles étaient de futures maitresses de maison.

L’Ecole moyenne de l’Etat de 1881 à 1925

En 1881, face au coût croissant de l'école et suite à l'organisation d'un Ministère de l'Enseignement au niveau national, l'Etat prend à sa charge la section préparatoire et la section moyenne. Le succès apparait grâce à l’introduction des cours généraux, déjà communs dans l’école des garçons.
Durant la guerre 14-18, l’école est réquisitionnée par les envahisseurs allemands et les élèves doivent suivre les cours dans l’école communale de la place Saucy. Durant cette période, ces derniers sont donnés de manière épisodique. Le retour à la normale vers la rue des Ecoles ne se fera qu’en février 1919.
En 1924, une section latine est créée, entrainant avec elle la volonté d’ouvrir un enseignement en humanités supérieures.

Le Lycée de 1925 à 1980

En 1925, l’Ecole moyenne devient Lycée Royal.
La seconde guerre mondiale entrainera une suspension des cours en mai 1940, l’école étant, à nouveau, réquisitionnée par les Allemands. Durant celle-ci, de nouveaux cours sont introduits au Lycée : les humanités modernes et commerciales, latin-mathématiques, modernes et scientifiques.
Après ce conflit, la vie reprend son cours normal jusqu’au jour où il est décidé de construire de nouveaux bâtiments plus appropriés à une école moderne.
En 1971, la mixité apparait ainsi que l’enseignement rénové qui entraine la création de toute une série de sections.
En septembre 1979, le Lycée Royal et l'Ecole de Séroule fusionnent. A cette occasion, le Lycée Royal reprend, dans ses bâtiments, les élèves et les différentes sections de Séroule dont la section chimie-industrielle. Cette dernière a été maintenue jusqu'en juin 1986 où, faute d'élèves inscrits dans cette option, elle a été fermée définitivement.
La même année, l'enseignement primaire, quant à lui, s'établit rue Jean Kurtz 9, à Mangombroux. Cette école manifeste très vite sa volonté de s'impliquer dans la technologie du futur en matière d'enseignement.

L'Athénée de 1980 à 2002

En 1980, le Lycée Royal de Verviers devient l’Athénée Royal Verviers 2.
Le bâtiment de départ a été entouré harmonieusement par un autre immeuble qui abrite un gymnase moderne et des salles de cours pour les élèves du degré supérieur. Un bâtiment central a également vu le jour, accueillant des locaux de cours, un réfectoire et une partie du personnel d’éducation.
En 1996, la fusion entre l’Athénée et l’Ecole moyenne de Dison est effective. Celle-ci se fera progressivement jusqu’à la fermeture définitive de l’école de Dison en 2002, donnant ainsi naissance à l’appellation actuelle : Athénée Royal Verdi.

De 2002 à 2015

Durant ces dernières années, l’Athénée Royal Verdi n’a pas cessé de se moderniser.  L’école est dotée à l’heure actuelle de plus de 200 ordinateurs, d' une trentaine de tableaux interactifs et d'internet dans toutes les classes sur l’implantation de Verdi à Verviers. Cela fait de notre établissement une école à la pointe des progrès technologiques.
Le 1er septembre 2013, une fusion a eu lieu entre l'A.R. de Verviers et l'A.R. de Pepinster (A. Hubert), qui est devenu ainsi l'implantation de Pepinster de l'Athénée Royal Verdi. Cet ensemble constitue dès lors, avec ses 1500 élèves, une entité scolaire très importante de la région verviétoise, avec des options modernes et variées afin de garantir aux étudiants des préparations optimales pour des études supérieures ou une entrée réussie dans le monde du travail.